Découvres les réponses d'Ainars Podzins !
> 17-10-2018
C'est lui qui s'est prêté cette semaine au jeu des questions/réponses avec vous.

Antonir Crimsonbeard Jonson : Tu as beaucoup voyagé dans ta carrière, jusqu’en Australie où tu as joué avec Trevor Gerling. Pourquoi avoir choisi de venir à Lyon ?
 
« J’ai effectivement joué en Australie avec Trevor Gerling. Nous avons passé beaucoup de temps ensemble, nous sommes allés au zoo, nous avons vu des kangourous, nous les avons mangés aussi, c’était génial ! Trevor était mon colocataire, il était très gentil et on s’entendait très bien. Cet été, mon agent a reçu une offre de Lyon. J’en ai alors beaucoup parlé avec Trevor pour savoir ce qu’il pensait du club, de la ville et s’il pouvait me donner des conseils. Il m’a donné beaucoup d’informations et quelques jours plus tard, j’ai pris la décision de venir à Lyon ! Maintenant que je suis ici, je suis très heureux et j’essaye d’aide l’équipe du mieux que je peux. »
 
Antonir Crimsonbeard Jonson : Que penses-tu de ton début de saison ?
 
« Mon début de saison n’a pas été très bon, je ne jouais pas comme je le voulais… J’essaye de changer de fonctionnement pour pouvoir arriver à de meilleurs résultats. Mais bon, pour le moment je travaille avec ma forme du moment. Je pense néanmoins avoir trouvé comment mieux jouer et comment prendre plus de plaisir. »
 
Choca Gonz : Bonjour, je fais actuellement du hockey sur rollers et j’aimerais débuter sur la glace. Un conseil ?
 
« Ce sont des disciplines assez proches mais à la fois totalement différentes ! Si tu veux commencer le hockey sur glace, tu dois déjà commencer par t’entraîner sans crosses. Si tu veux, je peux t’apprendre parce que j’ai un diplôme de l’Université de Coaching Professionnel en hockey sur glace (rires). J’ai déjà entrainé des enfants ou des amateurs par le passé.
 
Après, il faut dire que le hockey sur glace est un sport qui demande beaucoup d’expérience. La phase de progression est longue car au début tu patines mal, tu tires mal, tu tiens mal ta crosse et tu ne prends pas beaucoup de plaisir. Mais plus tard, avec plus d’expérience, tu verras que c’est génial ! Donc pour résumer : premièrement, prends ton temps pour apprendre et t’améliorer, contente-toi de bien patiner et apprends les gestes sans crosse par exemple ; deuxièmement, apprends à manier ta crosse, fais des tirs et va jouer avec les amateurs ; et troisièmement, si tu prends beaucoup de plaisir, essaye d’apprendre de nouvelles compétences et d’aller voir au niveau supérieur. »
 
Terence Carreaud : Comment te sens-tu dans notre ville de Lyon ?
 
« Oh, si je dois décrire la ville, je dirais qu’il fait chaud, qu’il fait beau… Ce n’est pas comme en Russie ! La vie est agréable ici, il y a de bons restaurants. Je sais que les restaurants de Paul Bocuse possèdent une très bonne réputation, peut-être que lorsque je marquerai en hat-trick j’irai fêter ça dans un des restaurants lyonnais (rires). Je sais que Lyon est la capitale française de la « gastronomie ». Donc oui oui, je dois dire que j’aime beaucoup cette ville, j’aime aussi beaucoup les lyonnais, tout comme les supporters, surtout lorsqu’ils crient mon nom (rires). »
 
Gaspard Savoureux : Bonjour, des conseils pour un débutant de 19 ans ?
 
« Personnellement, j’ai commencé le hockey sur glace très tardivement, à 8 ans je crois. Alors qu’en Russie, les enfants commencent à 4-5 ans maximum ! Donc, 19 ans, cela me paraît très tard si tu souhaites devenir professionnel. Tu pars de zéro, sans aucune expérience… Si je dois être honnête, ça me semble presque impossible de devenir professionnel. Mais bien évidemment, le hockey sur glace n’est pas uniquement pour les professionnels, le monde professionnel n’est qu’une seule partie de ce sport. Tu peux aussi faire du hockey pour t’amuser sur de la glace avec des amis, c’est différent ! Le hockey est un sport très physique, qui te permet de développer tes muscles et qui permet aussi de te défouler. Il fait du bien à l’intérieur du corps comme à l’extérieur. »
 
Maelle Metenier : Est-ce que tu aimes ton public ?
 
« Les supporters sont très gentils ! Je me rappelle quand j’ai joué mon premier match, j’avais marqué 4 buts et ils criaient tous mon nom à la fin de la partie. Ça restera un très beau moment pour moi. Après, je sais que je n’ai pas encore montré mon meilleur visage mais ils m’aident beaucoup. Je vais essayer de leur rendre leurs encouragements en m’améliorant ! Merci encore à eux de mettre autant d’ambiance quand nous jouons : appelez vos amis et votre famille et venez plus nombreux encore ! »
 
Benjamin Glld : Es-tu satisfait du début de saison de l’équipe ?
 
« Je penser qu’on peut mieux jouer que cela et je sais qu’on n’a pas encore montré notre meilleur visage. Parfois, nous avons très mal joué, nous avons manqué de communication entre les lignes. Mais nous nous améliorons, nous trouvons des solutions donc je sais que ça va aller de mieux en mieux. Vous savez, la saison ne fait que commencer. Nous, ce que l’on veut, ce n’est pas forcément bien débuter le championnat mais plutôt bien terminé notre saison. »
 
Led_elmas97 : Quelles sont les différences entre le hockey français et le hockey letton ? Est-ce que tu as envie de rester longtemps en France ?
 
« Je dirais que le hockey français ressemble plus au hockey canadien car beaucoup de canadiens jouent ici, certains d’entre eux coachent également donc ils amènent leur vision du hockey. En Lettonie, nous jouons plus un hockey soviétique, un hockey se rapprochant du hockey russe. Donc il existe des petites différences entre les deux.
 
Après, pour être honnête, je n’ai pas beaucoup joué au hockey en Lettonie, si ce n’est quelques matchs dans le championnat letton mais pas plus. La différence se fait surtout dans la culture, petits les lettons jouent plutôt au hockey quand les français eux jouent plutôt au football par exemple.»
 
Keke.261 : Pourquoi avoir choisi ce sport ?
 
« Quand j’étais plus petit, j’étais un enfant un peu fou ! Et pour me canaliser, mes parents m’ont emmené faire du hockey sur glace. Ensuite, j’ai commencé à m’amuser énormément sur la glace, à m’améliorer aussi puis j’ai été repéré pour faire partie des équipes nationales chez les jeunes, puis par des équipes professionnelles et enfin j’ai commencé à obtenir mes premiers contrats professionnels. En fait, j’ai dédié toute ma vie au hockey sur glace et je n’ai jamais regretté. Je suis heureux d’avoir choisi ce sport, même si parfois il y a des moments plus difficiles que les autres, des moments où je m’énerve mais je ne me plains jamais : je travaille dur pour m’améliorer et pour progresser !
 
Batie_ : As-tu un surnom dans l’équipe ?
 
« Peut-être « Coffee-man » parce que je fais tout le temps le café ! Il y aussi « Russian Boy » parce que je vis en Russie, ou « Poutine ». On m’appelle aussi parfois Schumacher pour mes talents de conduite. (rires) »


 
 
  
Facebook Twitter
SASP LHC Les Lions - Patinoire Charlemagne - 100, cours Charlemagne 69002 Lyon Tel / Fax: 04 78 38 27 91 - Hotline Billetterie : 06 16 62 88 99
 
 

Conception graphique : Sébastien VELLA / Copyright SASP LHC Les Lions 2014/15 - Mentions Légales. cyberalarme